Tigre et Dragon

Les bons conseils d’Allassard 

-Sortie nationale : 4 octobre 2000

-Réalisateur : Ang Lee

-Avec :Chow Yun-Fat, Michelle Yeoh, Zhang Ziyi

L’histoire 

: dans une Chine ancienne et mythique, le légendaire guerrier- aventurier, Li Mu Bai, grand virtuose de l’art du combat, décide de prendre sa retraite. Lassé par une vie d’affrontements incessants il n’aspire plus qu’a couler des jours sereins aux côté de sa compagne de sabre et de cœur, la talentueuse Shu Lien. Il charge donc cette dernière de remettre à l’honorable seigneur Té,  Destinée sa légendaire épée vieille de quatre siècles, au tranchant et à la maniabilité sans pareil, et que l’on dit dotée de pouvoirs magiques. Malheureusement, l’arme sera dérobée le soir même, entraînant les deux aventuriers à la poursuite d’un mystérieux ravisseur lui aussi adepte du Wu-Tang (pas le groupe de rap, l’école de kung-fu !).

Pourquoi aller le voir ?

Tout d’abord parce que je le dit ! Ensuite pour l’ambiance qui se dégage du film, même si le scénario en lui même est totalement plausible, il faut bien comprendre que c’est de légendes dont on nous parle ici : Arme magique, combats de fou, cascades ahurissantes (sauts de 15m, marche sur les eaux, course au sommet d’une forêt de bambous…) tout est fait pour nous emmener bien loin du réel dans un monde propice aux légendes humaines que sont les personnages. Et toute cette atmosphère ne prendra pas au dépourvu les rôlistes que vous êtes, bien au contraire, certain pourront trouver dans les scènes de pétas une bonne illustration de ce que peuvent être des combats entre personnages de hauts niveaux. Les thèmes de l’apprentissage et de la progression, qui nous sont familier en temps que pétailleur sont également abordés.

Tigre et Dragon est aussi un vrai film d’auteur puisque son réalisateur n’est autre que monsieur Ang Lee, qui n’en n’est pas à sa première pellicule puisqu’on lui doit entre autre l’excellent Raison et sentiment. Par son talent il contribue à faire de ce film un spectacle unique, tant par l’utilisation de décors naturels splendides, que par son génie narratif qui nous fait découvrir les pièces de l’histoire une par une, son talent s’exprime aussi à merveille dans les scènes de combats qui, je me répète, son tout bonnement hallucinantes. L’auteur en profite pour nous glisser ça et là des références à la philosophie Taoïste, qui invite à méditer notamment sur la violence. Enfin, il me faut vous parler des acteurs, qui eux aussi valent grandement le détour. Les deux personnages féminins, incarné par Michelle Yeoh (qu’on a vu dans, Demain ne meurt jamais)  et Zhang Ziyi, elles sont toutes deux impressionnantes dans leur rôle d’adepte rebelle, et de sage aventurières expérimentées, leur jeu tout en réserve est pourtant toujours très juste et très poignant. Le grand Li Mu Bai est interprété par une autre légende qui n’est autre que Chow Yun Fat (The Killer, Le Syndicat du crime…), acteur fétiche du grand J.Woo, que l’on n’a plus l’habitude de voir manier le double magnum que le sabre, mais qui reste une fois de plus magistral. Pour conclure voilà enfin un très bon film qui ne se classe pas pro-action, ou pro-réflexion mais que l’on peut aborder de différentes manières, avec en plus une esthétique particulièrement belle et réussie, si vous voulez toujours pas le voir alors là je peux vraiment plus rien ! !

Pour en savoir plus :- www.tigreetdragon.com

                                - www.tigreetdragon-lejeu.com

                                - www.crouchingtiger.com

ALLASSARD - 04/11/2000
 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:17:32.