Garan Ka’hâl

Les Ka’hâl :

Garan naquit dans le village de Galdaran. Il est le dernier d’une famille de 5enfants, son père Darakan Ka’hâl est fermier, et bien que n’étant pas riche il est propriétaire de sa ferme et il parvient à nourrir sa famille sans trop de difficultés. Darakan est un homme simple et direct qui élève ses cinq enfants dans le respect de la parole donnée et l’honnêteté. Il est maintenant très fier de ses « petits » qui volent tous de leurs propres ailes. Il est respecté pour sa vaillance au combat maintes fois éprouvée lors des escarmouches avec les orques. Sa mère Shylal’lie Ka’hâl tient une petite échoppe de vêtements au village, pour lesquels la plupart des matières premières viennent de la laine de la ferme et des peaux ramenées par Garan. C’est une femme douce et agréable, dont la bonté est très appréciée au sein de la communauté de Galdaran.
Son frère Galdahal Ka’hâl, de 16 ans son aîné, exerce la profession de forgeron au village, où c’est un guerrier fort et respecté. Bien qu’il aime chahuter son frère, il est très proche de lui et attend impatiemment le jour où cadet et benjamin de la famille Ka’hâl se retrouveront côte à côte au combat. Vient en suite Shaldary l’unique sœur de Garan, de 12 ans son aînée. Elle travaille avec sa mère au village, et tout comme son frère aîné, elle est mariée et mère de famille. Elle possède quelques talents de barde.
Karyl et Baral sont les frères jumeaux de Garan, qui est leur cadet de 6 ans. Ils travaillent tous les deux à la ferme avec leur père, et sont connu pour être assez bourrus avec les étrangers, et plutôt étroits d’esprit. Ils ont souvent mené la vie dure au petit dernier, mais l’âge venant ils commencent à être plus respectueux des qualités réelles de leur frère.

Les grandes étapes de la vie de Garan :

Jusqu'à l’âge de 10 ans le jeune Garan passe son existence dans la ferme familiale où il travaille tant à la garde des chèvres qu’aux champs. Très vite, il montre un intérêt tout particulier pour les contes et légendes Gaidlasiennes, ainsi que pour le chant. Toutes ces disciplines lui sont enseignées par le scalde du village Rahnan d’Uran, dit « Rahnan le Valeureux », un chanteur de guerre des plus puissants, comme seuls savent en produire les clans Gaidlasiens, véritable légende parmi son peuple. Peu à peu une grande complicité se forme entre le garçon et le vieil homme, qui est aussi son grand oncle. Dès qu’il a un moment Garan va se réfugier chez son ami pour entendre encore une fois les grandes légendes de son peuple, les exploits de ses aînés ou travailler un air de cornemuse.
Après 10 ans Garan commence à avoir plus de responsabilités au sein de la famille, il est en charge d’essayer de ramener de la viande pour les repas (économisant ainsi le cheptel de la ferme). C’est à cette époque que Garan prend le goût des longues errances dans les bois, dans lesquels il développe ses talents de poseur de collet. Puis il décide de se fabriquer un arc, et son tableau de chasse augmente considérablement, c’est décidé : il sera archer ! A force d’entraînement il s’améliore peu à peu tant comme chasseur que comme tireur. Il passe énormément de temps avec son grand ami Korsahan l’apprenti du druide, rêvant tout deux au jour où ils deviendront les héros de leur clan, lors de leur promenades sylvestres.
Vers l’âge de 12 ans, Garan, comme tous les jeunes de son clan, apprend à se battre. Malgré ses protestations, ses maîtres, Borok Barnan, le maître d’armes du village, ainsi que son frère Galdahl et son père Darakan, l’obligèrent à apprendre le maniement de la traditionnelle épée large en plus de l’arc long composite. Devant les assauts violents et répétés de ses frères, il suivit les leçons de pugilat avec enthousiasme et attention, et les résultats se firent vite sentir, aux dépends des mâchoires de certains…
Garan poursuit ainsi ses entraînements multiples et ses différentes occupations, progressant peu à peu dans différents domaines. A l’âge de 15 ans il est introduit à la vie d’homme par le clan, et prend désormais une vrai place sociale dans la communauté. En tant que guerrier entraîné, il aide parfois les gardiens dans leur tâche. De plus il chasse non plus seulement pour sa famille mais aussi pour ceux qui ne peuvent pas le faire : vieux, malades et autres… Il fréquente alors Kili, l’ami et collègue forgeron de son frère, un jeune nain plein de tempérament avec lequel il noue une solide amitié.
Garan se montre très amical avec les membres de son village et il jouit vite d’une bonne réputation parmi les siens, se faisant surtout remarquer lors des fêtes, que ce soit par ses qualités de danseur et de musicien ou par son habileté lors des épreuves de tir à l’arc.

Un jour qu’il était en mission pour le clan, Rahnan le Valeureux fut pris dans une embuscade d’orcs, et son bras qui n’avait pourtant jamais failli en plusieurs décennies d’âpres combats, ne put venir à bout de ses ennemis . Après avoir expédié une bonne douzaine de ces affreux monstres au pays dont on ne revient pas, il fut sévèrement blessé et s’écroulât inconscient. Fou d’inquiétude, Garan passa de longues heures à chercher son ami dans les collines, et, lorsqu’il le trouva enfin, il crut que plus jamais il ne s’installerait sur la fenêtre de son ami pour écouter ses histoires, ou bavarder autour d’une chope.
Pourtant les talents du Druide du village permirent de sauver la « mémoire des Bradisharn » comme certains le nomment. Après cette mésaventure, Malak Ladaran, chef du village de Galdaran décida d’attacher de manière permanente un garde armé à la protection du héros désormais affaiblit par le poids des ans. En raison de leur lien, le vieux Ranhan demanda à ce que Garan soit désigné pour cette mission, et ce fût chose faite. Cela fait actuellement deux ans que les deux hommes parcourent les terres des clans pour différentes missions, chevauchant gaiement côte à côte, toujours chantant ou devisant sur telle ou telle légende des clans.
Garan est actuellement âgé de 19ans.

Description :

Garan est un jeune homme de taille moyenne ( 5 pieds, trois pouces, pour 120 livres), ses longs cheveux châtains sont retenus sur son front par un diadème d’argent serti d’une pierre de Marblus blanchâtre, puis, tirés vers l’arrière, ils se rejoignent en une lourde tresse que le jeune homme porte généralement sur l’épaule gauche et qui lui tombe jusqu'à la taille. On peut remarquer, dans cette épaisse chevelure, une longue mèche blanche qui la sépare en deux parties égales. Ses yeux sont bleu clair, et son teint est légèrement hâlé par la vie au grand air.
Garan est de constitution et de force moyennes (10 et 9). Sa jeunesse et son enthousiasme (Sag 8) font qu’il se lance souvent tête baissée dans l’aventure et qu’il refuse rarement un combat quand il se présente. L’éloquence que lui confère son esprit vif et alerte (Int 14), ainsi que sa grâce et son charme naturel (Cha 16) en font un personnage attachant souvent aimé et respecté de son entourage. Garan brille surtout par sa grande dextérité (Dex 17) qui s’exprime tant au tir à l’arc que dans sa maîtrise des danses traditionnelles.
Garan est un personnage gai et amical, prompt à se faire de nouveaux amis, ou à conquérir le cœur de quelque belle. De la droiture et la rigueur de l’éducation de son père il garde un grand respect de l’honnêteté et de la solidarité entre les gaidlasiens. De son apprentissage avec Ranhan le Valeureux, Garan garde un grand amour et une profonde fierté de la culture Gadlasienne, dans laquelle il voit tout les hommes des clans comme des frères, faisant partie d’une seule et même grande nation. Sa curiosité naturelle et sa soif de connaissance le mettent dans une position ambiguë face à la civilisation des citadins qu’il méprise mais dont il aimerait percer les secrets.

 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:12:08.