L'Histoire d'Extrêmia I

Volet n°1, la Première Epoque.

Notre dossier est consacré aujourd'hui à l'histoire extrêmianne. C'est le premier volet d'une série de quatre, que vous pourrez retrouver dans les prochains numéros de la Gazette extrêmianne.

D'après les écrits de Sagace l'Ancien

" Une fois qu'Uron eut créé la planète, certaines races furent créées pour la peupler. Les premiers habitants d'Extrêmia furent les Enèques, une race d'hommes volants créés par Uron lui-même. Puis, on ne sait pas trop comment, les elfes firent leur apparition sur Extrêmia, bientôt suivis des nains. Les elfes gracieux et cultivés surpassaient nettement les Enèques primitifs, et ceux-ci se déplacèrent d'eux-mêmes dans les montagnes, tant leur peur des elfes était grande. Pourtant, les elfes n'étaient pas agressifs, mais ils vénéraient Lytériel, la Déesse de la magie, et de ce fait ils possédaient certains pouvoirs. Pendant ce temps, les nains se développaient également dans les montagnes, mais plus souvent dans les profondeurs qu'à la surface d'Extrêmia. Ils acquirent dès cette époque une solide réputation de forgerons compétents. (...)"
" (...) Les Elfes, forts de la connaissance des arcanes mystérieuses, bâtirent de puissants empires à la surface d'Extrêmia ; Ils conquirent les mers, et leur civilisation prospéra jusqu'à atteindre son apogée. Les Enèques racontent encore aujourd'hui des légendes sur la splendeur passée des anciennes cités elfes. (...)"

" (...) Pendant ce temps, une nouvelle race étaient en train de voir le jour : suite à de lentes transformations, ceux qui n'étaient que des singes devinrent peu à peu des hommes. Cette transformation surprit tout le monde, même les dieux, Uron le premier ; même lui n'avait pas prévu une telle évolution. Beaucoup d'Elfes virent cette ascension d'un oeil mi-amusé, mi-émerveillé . Mais certains royaumes elfes, ne virent en les hommes qu'une espèce de singe à peine plus intelligente, et parfaite pour leur servir d'esclave. C'est ainsi que de nombreux hommes furent réduits en esclavage par les Elfes du Sud. Malgré de vives protestations, les Elfes des autres régions se tinrent coi, soucieux de préserver la paix à la surface d'Extrêmia. Les elfes qui utilisaient des esclaves devinrent de plus en plus corrompus et décadents, et bientôt ils n'utilisèrent plus la magie sagement donnée par Lytériel qu'à des fins égoïstes et violentes.

Puis Lytériel vint à décéder. Les fils de sa tapisserie magique tombèrent sur Extrêmia, et les elfes ne furent plus les seuls à pouvoir utiliser la magie. En réalité, les Enèques et les Nains s'en révélèrent incapables, mais les Humains se montrèrent très doués à la maîtrise de la magie. La peur se répandit alors peu à peu chez les elfes. La crainte des hommes était maintenant légion. Si la plupart des Elfes se contentèrent d'éviter tout contact avec les humains, les Elfes corrompus, quant à eux, décidèrent d'intensifier leur chasse aux Humains par des raids meurtriers dans les petits villages qui commençaient à se créer. Et c'est alors que les Dieux, outrés par le comportement indigne de ces quelques Elfes, déclenchèrent un châtiment contre les Elfes fautifs, qui pris la forme d'un cataclysme terrible : la foudre tomba sur leurs citadelles, les eaux envahirent les rues des cités, le sol trembla et s'ouvrit à maintes reprises, emportant tout sur son passage et précipitant les Elfes corrompus dans les profondeurs d'Extrêmia. (...) "
" (...) La plupart d'entre eux moururent ou disparurent, mais certains survécurent au cœur même d'Extrêmia. Privés de la lumière du soleil, ils en devinrent de plus en plus sombres et malfaisants, et ils développèrent une haine sans égale contre Uron et les autres dieux bons. On les nomme depuis cette époque " les elfes des profondeurs ", ou " elfes noirs ", ou encore " drows " (...) "

" (...) La disparition des Elfes corrompus laissa place libre aux Humains, qui continuèrent de se développer, tout en continuant leur long apprentissage de la magie. Ils se méfiaient des Elfes du Nord, mais eurent rapidement des contacts commerciaux avec les Nains et les Hobbits, mais ignoraient jusqu'à l'existence même des Enèques. La société humaine prospéra, et bientôt les antagonismes avec les Elfes de la surface disparurent, même si ces derniers gardèrent une certaine distance (...) ."
" (...) Mais au fur et à mesure, certaines valeurs peu louables firent leur apparition dans la civilisation humaine : la corruption, la cupidité, le désir. Ajoutez à cela que certaines personnes rongés par la cupidité et le pouvoir étaient des jeunes magiciens, et vous obtenez une situation explosive ! ! ! Certains magiciens s'engagèrent alors sur le dangereux chemin de la Nécromancie. (...) "

" (...) C'est ainsi qu'un jeune nécromancien avide de puissance et de domination fut séduit par Nybïn, un petit démon conjuré par Chiar lui-même, afin de faire du jeune homme l'un de ses sbires sur Extrêmia. Le jeune homme, dont le nom fut effacé de tous les livres d'histoire, fit allégeance à Chiar. L'homme reçut du dieu le pouvoir et la vie éternelle. En échange, il devait inciter les Drows à se révolter contre ceux de la surface. Au fil du temps, l'homme devint une demi-liche connue sous le nom d'Akctia. Cette dernière réussit également à corrompre des Nains, qui devinrent ainsi des Duergars. Elle préparait lentement son invasion, attirant à elle tout ce que la surface comptait comme criminels, parias, mages corrompus, etc... chaque jour, de nouvelles recrues venaient grossir les rangs d'Akctia. Elle passa également de nombreux accords avec les orques, à qui elle promis des trésors inimaginables en cas de victoire. (...) "

" (...) Et ce qui devait arriver arriva. Un jour, Akctia fit se déverser ses armées monstrueuses à la surface d'Extrêmia. Les races du haut furent totalement surprises, et l'avancée de l'armée d'Akctia fut fulgurante. Très vite, la demie-liche domina tout le monde connu, mais heureusement, des poches de résistance s'organisèrent dans les montagnes. Ces poches vivotèrent pendant près de 20 ans, traqués par les soldats d'elite d'Akctia. Pendant ces années, un certain Kris Keren devint le chef de la Résistance. C'était un jeune rôdeur viguier dont la famille avait été tuée lors de l'attaque de l'Armée du mal. Kris organisa la Résistance, l'unifia et la développa. Bientôt, les actions de la Résistance devinrent de plus en plus dévastatrice, et le sentiment de rébellion commença à gagner la populace... "

PROCHAIN VOLET : LA DEUXIEME EPOQUE

Préc.Suiv.
 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:15:24.