L'Histoire d'Extrêmia III

Volet n°3, la chute de la dictature psioniste.

Les grands mages de la Compagnie de l'Arc-en-ciel préparaient donc la Rébellion contre les psionistes, tant au niveau militaire qu'au niveau politique. Unissant leurs forces, ils constituèrent un vaste réseau d'information et d'action, reliant les mages renégats entre eux : L'Assemblée était née. Par leurs actions, les mages désorganisèrent complètement la dictature psioniste. Cependant, cette nouvelle révolution se distingue de la précédente par le fait qu'il n'y eut pas de grande bataille dont le sort de la planète dépendait. Une fois le réseau psioniste parasité par les mages de l'Assemblée, de petites rebellions locales éclatèrent ça et là, et les populations décidèrent eux-mêmes de leur destin, à la force du poignet.

A partir de ce moment-là, l'histoire d'Extrêmia cesse d'être mondiale. Les différents continents et royaumes, devenus plus autonomes vont agir de leur propre chef et avoir des histoires fort différentes. Mais revenons un temps à l'affrontement psionistes/mages : Les quelques régions où les psionistes n'étaient pas tombés décidèrent d'abandonner le pouvoir et de se réfugier dans les lieux plus ou moins inaccessibles, si bien qu'on crut bientôt que les psionistes avaient tout simplement disparu de la surface d'Extrêmia. Les psionistes bons, même s'ils n'avaient rien à se reprocher, se retirèrent également par crainte des représailles. L'entretien et la détection des potentiels psi n'étant plus entretenues, la part de psionistes et de psi latents dans la population baissa très fortement dans les années qui suivirent la chute de la dictature psi. Du coup, le culte de Kravench fut de plus en plus en retrait, à tel point qu'il fut désormais considéré comme un dieu mineur. Une nouvelle ère commençait...

Préc. - Chrono
 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:15:27.