Dean Vekard

Dean Vekard, le village d’origine de Karral, Algar et Korvin

Notes : les informations donné ci-dessous sont valables pour la période l'an 450Ep.IV-an 470Ep.IV, et nécessiteront parfois de légers ajustements pour les décennies suivantes.

Statut :
le village de Dean Vekard est un village Kirkasharn, situé à environ 20 kilomètres de la frontière imaginaire avec les terres des Bradisharn. Dean Vekard est placé sur une rivière appelée La Targenh, qui s’écoule en direction du Golfe de Berkor, et dont l’embouchure est distant de plus de 40 km à partir du village. Le village Kirkasharn le plus proche, Caermor, est à une trentaine de kilomètres à l’est de Dean Vekard.
Qui dirige :
le chef de ce village est Amar Kirkasharn (ce personnage ainsi que tout les autres décrit ci-dessous sont décrits un peu plus bas, à la section « personnages importants »). Amar est le chef du village depuis plus de 15 ans.
Qui dirige réellement :
Amar, aidé du druide du village, Dorkad Orarn. Lorsqu’il faut prendre des décisions vraiment cruciales pour le village, Amar fait appel aux cinq plus vieux pensionnaires du village à titre de conseillers, afin que ces derniers puissent donner leur avis sur le problème en question.
Population :
le village proprement dit n’abrite qu’une centaine de personnes, mais ce chiffre double si on prend en compte les fermes des alentours qui sont rattachés au village. En cas de problème, le village possède deux grandes granges traditionnellement affectées à l’entreposage de récoltes, mais ces dernières pourraient accueillir des villageois ou une petite garnison de soldats pour une courte période de temps si le besoin s’en faisait sentir.
Principaux produits :
Bois, Poissons, Moutons, Laine, Poireaux, Carottes.
Forces armées :
les défenses du village ne comptent qu’une quinzaine de soldats bien équipés et correctement entraînés. Leur nombre suffit amplement pour les affaires courantes du village, bien que le village manque cruellement de chevaux à mettre à leur disposition. Les gardiens résident tous à la petite caserne du village. Leur chef est Kanas Dustarn, un homme du cru qui a passé sa vie en temps que gardien du village. Il a donc participé à pas mal de combats, notamment contre des brigands, des orques et même quelques trolls et des géants des collines.
Commerces disponibles :
l’unique magasin du village est tenu par Sandrak Keogarn ; ses prix sont des plus élevés par rapport à la région, mais son établissement est aussi l’un des mieux approvisionné et ses articles ont la réputation d’être de bonne qualité. En dehors de ce magasin général, le village possède les artisanats suivants : une forge, deux tisserands, un fourreur, un maroquinier et un boulanger. Nombreux sont les habitants du village qui sont également chasseur ou trappeur à leurs heures et ils vendent les produits de leur chasse au marché du village qui a lieu deux fois par semaine. Au cours de ce marché, les producteurs des fermes environnantes viennent vendre leurs légumes, leurs œufs voire leur bêtes.
Elements remarquables :
    La Targenh, la rivière qui longe le village, est assez profonde et regorge de petits poissons. Bien qu’il n’y ai que deux ou trois pêcheurs de métier au village, pêcher est un des passes-temps des habitants, notamment les hommes. Ces derniers aiment en effet prendre le soleil sur les bords de la rivière en attendant une prise !
Repaires d'aventuriers :
Il n’existe pas d’auberge à proprement parler à Dean Vekard ; en fait, les habitants ont retapé une ancienne grange, qui fait face aux deux plus récentes, afin d’avoir un lieu de convivialité à disposition. Les villageois se relaient derrière le bar lors des fêtes locales et des mariages, et le soir, à la veillée, tout le monde met la main à la pâte pour faire vivre un peu cette petite gargote. En journée, ce lieu est fermé, et le soir, les rares voyageurs de passage pourront être logé à l’étage de la grange, avec pour tout confort du foin et des couvertures rêches. Cependant, la plupart des habitants accepteront le gîte et le couvert à des gaidlasiens de passage, moyennant un petit dédommagement.
Personnages importants :
    -
  • Aman Kirkasharn, chef du village : c’est un des derniers véritable kirkasharn des environs. Il est respecté dans le village comme dans le clan. Il n’est pas du genre contestataire et apprécie surtout de s’occuper des affaires internes de son village. Il n’hésite pas à déléguer des missions d’importance variables à des jeunes guerriers prometteurs du village. Physiquement, il est de taille moyenne, mais possède de large épaule et une voix rauque. Bien qu’aillant passé la cinquantaine, ses cheveux et sa barbe sont toujours d’un noir profond, et sa santé toujours aussi florissante.
  • -
  • Dorkad Orarn, druide : La trentaine bien entamée, barbe et cheveux roux, il ne réside pas au centre du village, mais dans une petite maison distante de quelques centaines de mètres. Il fait son travail auprès de da communauté avec bonheur. Il cherche désespérément un apprenti, mais aucun jeune du village ne semble attiré par son mode de vie ou ne présente des prédispositions pour un tel travail. Dorkad est un homme patient et érudit, qui prend toujours les aléas de la vie avec philosophie. Contrairement à beaucoup de ses confrères, il n’aime pas beaucoup voyager et préfère flâner dans sa région plutôt que de s’aventurer vers l’inconnu.
  • -
  • Kanas Dustarn, chef des gardiens : à première vue, voici un homme qui semble bourru et peu enclin à la discussion : son visage est de forme ovale, de longs cheveux bruns attachés en de nombreuses petites tresses ; Il porte également une barbe touffue, des yeux de braise et une cicatrice sur le sourcil gauche. De forte carrure, il est relativement impressionnant, même s’il ne mesure qu’un mètre quatre-vingt, mais ses larges épaules et sa claymore font le reste. Mais malgré sa voix d’ours et son professionnalisme, en dehors des heures de service, c’est un bon vivant qui apprécie par-dessus tout la nourriture et les femmes (il n’est pas marié).
  • -
  • Nam Buscarn, gardien : c’est un jeune gardien qui fait son métier avec cœur, mais qui semble un peu trop tendre et respectueux de la vie pour le poste. Il est âgé de 21 ans. Il a de longs cheveux noirs ainsi qu’une barbe naissante. De taille moyenne, il ne semble pas des plus costauds. En revanche, il est plutôt agile. Il porte une épée bâtarde au côté et une cuirasse sur le dos. C’est un personnage aimable et sympathique qui accorde facilement sa confiance. Son frère aîné, Jok (25 ans) assiste leur père Brent à la forge du village. La mère de Nam et de Jok est décédée l’année dernière, emportée par la maladie.
  • -
  • Sandrak Keogarn, marchand : C’est le seul marchand du village, il tient le magasin général du village et il tire honteusement profit de ce monopole. Pour la région, il pratique des prix très élevés, et cherche surtout à s’enrichir le plus possible. Jamais satisfait et têtu comme une mule, il semble blasé de sa situation. En fait, il rêve d’ouvrir un magasin à Valdhran ou à Ardheoil, voire dans une ville citadine. Il n’est pas marié, mais s’affiche toujours avec des jolies filles du cru à qui il promet monts et merveilles. En effet, c’est un personnage riche pour la région, et se révèle également être un beau parleur. De taille moyenne, avec une petite bedaine et sa machôire carrée, ses cheveux grisonnants, son air supérieur et son regard froid, on ne peut pas dire qu’il soit très beau ; en revanche, il s’achète toujours les derniers vêtements à la mode et des bijoux. Beaucoup au village et dans les environs ne l’apprécie pas, mais ils évitent de le faire savoir afin de rester dans ses bonnes grâces. Sandrak critique sans arrêt les autres, et n’hésite pas non plus à faire courir des rumeurs sur ses anciennes maîtresses ainsi qu’à bafouer leur honneur. Pour en terminer sur ce personnage fort peu sympathique, il faut savoir qu’il est frustré de ne pas avoir de réel pouvoir décisionnel au village malgré sa richesse.
  • -
  • Hakprom Penbrarn, mercenaire : Mesurant plus de 2 mètres, c’est une véritable force de la nature. Ses longs cheveux bruns tombent en cascade sur ses épaules, et sa barbe est aussi épaisse que la grosse fourrure d’ours qu’il porte sur le dos et qui recouvre sa cuirasse. Il ne se déplace jamais sans son marteau de bataille. Son regard est supérieur et il est aussi grossier qu’il n’est fort. Il travaille fréquemment pour Sandrak qui le paye grassement pour assurer la protection de ses convois de marchandises. Hakprom est une brute épaisse qui recherche toujours la bagarre et qui apprécie par-dessus tout écraser les plus faibles que lui.
  • -
  • Elmar Penbrarn, mercenaire : Elmar est le cousin germain d’Hakprom. Il est aussi fourbe et conspirateur que son cousin est fort et brutal. Elmar est grand et mince, a les cheveux noirs (longs, fins et raides). Il possède de petits yeux de fouine, a le teint blême et une petite moustache courte. Son animal de compagnie est un gros rat gris, à qui il ressemble d’ailleurs un peu. Il porte une armure de cuir et une grosse cape de fourrure de loup. Il est armé d’une épée bâtarde et joue sans cesse avec sa dague, qui possède un curieux symbole sur la garde.
  • -
  • Lemarth Gantarn, fermier : Agé d’environ 35 ans, Lemarth est un homme amical, souriant et jovial. Il est marié à Guisa depuis plusieurs années, avec laquelle il a eu 3 enfants. C’est un bon vivant qui aime aussi les paris en tout genre, ce qui lui a déjà valu des dettes, notamment auprès de Sandrak.
  • -
  • Sinia Gantarn, bergère : voici une belle femme d’environ 30 ans, brune, dont les cheveux forme une longue tresse. Elle travaille et vit chez son frère Lemarth depuis la mort de son mari, qui fut dévoré par les loups il y a plusieurs années, alors qu’il était parti chassé. Les yeux en amandes de Sinia ont fait succombé bien des hommes, mais Sinia hésite à se remarier et renonce pour le moment à donner suite à de telles annonces. Sandrak n’est pas le dernier, mais Sinia l’a toujours poliment mais fermement repoussé, car elle le déteste. Nul doute qu’un homme attentionné, capable de la faire rêver, pourrait enlever son cœur…
  • -
  • Ravar Nandarn, fermier : C’est un ancien gardien, aujourd’hui fermier. Il arrêta le métier des armes pour s’occuper de sa terres et de ses enfants à la mort de sa femme, il y a 15 ans. Sa fille, Dirie, 19 ans, est la plus belle fille du village. Le frère de Dirie est quant à lui mort il y a 7 ans lors d’un stupide accident. Dirie en a été marquée et malgré l’envie de voir autre chose et de rencontrer le grand amour, elle se sent le devoir de ne pas laisser son père seul. Elle ne sort donc pratiquement jamais de la ferme paternelle, seulement pour faire les courses et pour les jours de fête, où elle se rend au village avec son père.
 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:08:42.