Etangard - Héros

Garreth et Carad Les Frères Kolisharn
furent les instigateurs de la résistance entre les envahisseurs. A l’origine, ils étaient gardiens dans un des premiers villages attaqués. Comme ils n’étaient pas de service et qu’ils étaient absent du village, ils ont culpabilisé et se sont sentis responsables de l’extermination de leur village. Ils ont donc commencé à rassembler et à organiser leurs concitoyens afin de lutter contre l’envahisseur. Aidé de druides comme Dork, ils réussissent à fédérer les clans autour d’eux et commencèrent à organiser des expéditions punitives contre les positions ennemies, des embuscades contre les patrouilles, des commandos chargés d’assassiner un chef militaire adverse... Sous leur commandement, la résistance perdura 10 ans. On raconte que Garreth et Carad Kolisharn tuaient les ennemis par centaines et qu’ensemble, ils étaient invincibles. Pourtant, lors de l’année XXXX, Garreth fut tué au combat. Carad fut longtemps inconsolable, et le moral de l’armée Gaidlasienne s’en ressenti. Malgré plusieurs défaites consécutives, cette dernière tenait encore bon lorsque l’année suivant le meurtre de son frère, Carad se vengea. Il fut malheureusement fait prisonnier et écartelé par ses ennemis.
Dork Maurlikarn le druide
était également l’un des héros de l’héroïque résistance des Gaidlasiens. Il aida grandement Garreth et Card Kolisharn dans leur tâche et leur apporta le soutient de l’Odre Druidique. C’était un homme au caractère bien trempé, mais il était pourtant un diplomate hors pair. Sa clairvoyance et sa connaissance de la forêt furent maintes fois utiles à l’Armée Gaidlasienne. A la fin de la Guerre, il se retira en ermite quelques temps avant d’être nommé au poste de Haut Druide, poste qu’il occupa 4 années avant de se retirer de nouveau, cette fois-ci définitivement.
Beras Erkarn :
Lorsque Carad Kolisharn fut capturé, c’est lui qui prit la tête de l’Armée Gaidlasienne. Il réussit à insuffler un nouvel élan à la résistance locale, qui se battit vaillament encore 3 ans. Beras était aussi connu pour sa vaillance que pour sa barbe grise (il venait en effet d’atteindre la cinquantaine lorsqu’il prit le commandement de l’Armée). Malgré une volonté à toute épreuve, Beras ne pu éviter la défaite de son Armée à la Bataille de Kamnark. Plutôt que d’être pris vivant, il se suicida.
Lemork Branarn le trappeur
et aventurier était réputé pour sa bravoure et sa soif de découvertes. Il n’hésitait pas à s’aventurer seul dans les endroits les plus dangereux de tout Gaidlash. On raconte qu’il tuait les ours à mains nues, mais aussi qu’il était le plus grand tueur de hobgobelins que les Gaidlasiens aient connu. On dit même qu’un jour, un chef hobgobelin négocia sa vie en indiquant l’emplacement la plus grande cité hobgobelin du monde connu. Lemork épargna le pauvre ère, revint un temps parmi les siens puis il repartit à la recherche de cette fameuse cité. On ne le revit jamais par la suite.
Krims Bolarn l’explorateur
est certainement le personnage de son peuple qui connaît le mieux l’intégralité d’Etangard. D’abord gardien dans un village, il devint ensuite mercenaire dans les villes citadines pendant plusieurs années, durant lesquelles il apprit à lire et à écrire. Il amassa une petite fortune avant de partir découvrir le sud du pays, terres des tribus barbares. Il devint une sorte d’explorateur, découvrit les rites barbares, apprit à jouer de la musique, et développa toutes sortes de talents. De retour chez les citadins, il décida d’écrire ses mémoires en y racontant ses voyages. Au fil de ses aventures, il apprit nombre d’histoires et de légendes ainsi qu’un peu de magie.
Félia Perlarn et Hern Melsharn
: la druidesse Felia et Hern Melsharn sont les deux instigateurs du rapprochement avec les Citadins. Ils négocièrent les intérêts des clans et furent accueillis en héros par la majorité de leur peuple pour les acquis obtenus. Un peu plus tard, Felia et Hern se marièrent ensemble.

 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:08:34.