Le Vyrmonus

Le Vyrmonus est l'un des quatre grands contients d'Extrêmia .C'est la partie de ce continent appelée Terres du Nord qui sert de décor principal aux aventures des héros d'Extrêmia.

 

1) Généralités sur le Vyrmonus

a) Présentation

Extraits des mémoires d'antan du chroniqueur Sagace l'Ancien :

" Le Vyrmonus est situé dans le Sud de l'hémisphère Ouest. ( ...) [Il] est, à ce jour, le continent le plus connu et peut-être le plus civilisé également (...). Bien qu'il ne soit pas aussi puissant, sur le plan économique, que le Tizunnus, ses royaumes sont développés et puissants, particulièrement dans la quatrième époque. Les Vyrmons connaissent toutes les armes et les armures existant à ce jour sur notre belle planète, pratiquent les arts et appliquent des lois et des règles claires et précises, bien que leur sévérités diffèrent d'un royaume à l'autre. D'ailleurs, l'Empire au sens large est une sorte de vaste état fédéral très libre, chaque royaume jouissant d'une certaine autonomie interne et même externe. La majeure partie du continent est sous un climat tempéré, bien qu'il existe des exceptions notables : le Royaume des Iles Froides et le désert de Sertor, par exemple. "(...)

b) Les relations de l'Empire avec les Royaumes

Extraits de L'Empire et les royaumes (publié en l'an 445Ep.IV), par Minerve Colbert, historienne à la cour du roi Aurel Martigann 1er, souverain des Terres du Nord.

" Les relations entre l'empire proprement dit et les différents royaumes des Terres du Nord sont pour le moins exceptionnelles : En effet, les royaumes restent relativement autonomes en matière de politique extérieure, de lois, et conservent leur propre armée. Tout ce que les royaumes doivent faire, c'est apporter leur aide militaire à l'Empire en cas de guerre importante et durable. De plus, la guerre entre royaumes de l'Empire est proscrite. "(...) " Le Vyrmonus est divisé en dix royaumes : le plus grand est l'empire Vyrmon, fief de l'empereur Telak IV ; Vient ensuite le Grand Royaume Katlérien, dirigé par Frédéric 1er ; de l'autre côté de la mer, on trouve trois royaumes de bonne taille : les Terres du Nord, dirigées par le bon roi Aurel Martigann, et les Contrées du Sud, dirigées par le frère aîné d'Aurel, Gal Martigann, et enfin le Royaume d'Etangard, dirigé par Arnaud Dagas. Viennent ensuite des royaumes plus petits, comme le Landestucker, dont le dirigeant est le roi Dan II, le Royaume de Carnus, gouverné par Guillaume VII, le Royaume d'Armory, le Royaume des Iles Froides et le Grand Duché (...). N'oublions pas de citer la République Indépendante de Kerium ou la Cité-état de Nouvelle-Terre. "

c) Ordres de Chevalerie

Extraits des mémoires d'antan du chroniqueur Sagace l'Ancien :

Un ordre de chevalerie s'étend à tout le continent, et regroupe les plus justes des nobles et de valeureux héros. Les Chevaliers-Lions sont les membres de l'Ordre de Chevalerie du Lion d’Or. Ceux-ci, en plus, bien sûr de protéger leurs terres, doivent se tenir prêts à tout moment pour effectuer des missions de la plus haute importance pour la sauvegarde de l'Empire. Créé sous le premier empire du Vyrmonus, ils incarnent la noblesse d'action, le courage, la loyauté et représentent la fine fleur des guerriers de l'Empire. C'est un titre qui donnait droit, sous le premier Empire vyrmon, à des terres importantes et à un rôle politique et économique de premier rang. Les Chevaliers-Lions étaient également des seigneurs de guerre craints.
L’Ordre a été fonctionnel jusque sous le règne de Juglar le blanc, roi de Kyria de l'an 333(459)Ep IV à l'an 360(486)Ep.IV. Ce dernier fut renversé par Hart Sinister, qui régnera de 360(486) à 378(417). Sinister démantela l'ordre des Chevaliers-Lions, reformé par Telak II le Sélénite, lorsqu'il sera empereur en l'an 378(420)Ep.IV, et l'ordre sera étendu à tout l’Empire Vyrmon. Le titre de Chevalier-Lion fut alors plus honorifique que par le passé, et leur responsabilité plus morale et éthique que politique. Fidèles à l'empereur, c'est l'une des distinctions la plus haute de l'empire pour des combattants (après celui de grand sénéchal de l'Empire ou Chancelier de l'empire détaché dans un royaume). Depuis la mort de Telak, les Chevaliers-Lions sont un peu désemparés. Certains s'empâtent sur leurs Terres, d'autres ont prit part au combat contre les Katlériens au côté de l'Empereur Robert (après tout descendant direct de la dynastie des empereurs du premier empire), d'autres ont simplement décidés de rester neutres, attendant la suite des évènements pour savoir quelle voie choisir.

En terme de jeu, les Chevaliers-Lions sont des guerriers ou des paladins (les rôdeurs étant le plus souvent peu attirés par les responsabilités militaires et les ordres stricts. De plus ils préfèrent des armures légères et des chevaux rapides aux armures de plates complètes et aux chevaux de guerre lourds. Quant aux barbares...). Ce sont des combattants expérimentés, qui ont su à plusieurs reprises démontrer leurs capacités de stratégie militaire et leur habileté dans le maniement des armes. Pour cela, les Chevaliers-Lions sont au moins de niveau 12. Il est impossible à un combattant inexpérimenté, même s'il est de noble lignée, d'entrer dans cet ordre. En effet, la devise des Chevaliers impériaux est "On est noble par ses actes et non par son sang". Même si la majeure partie d'entre eux sont des nobles, pour des raisons évidentes (les paysans ont rarement assez d'argent pour s'acheter armes et destrier, et ont beaucoup mieux à faire que d'aller guerroyer), les Chevaliers-Lions se considèrent tous comme égaux les uns aux autres, aucune considération de classe ou de race n'entrant en jeu. Généralement, les Chevaliers impériaux portent, en plus des leurs, les couleurs ou l'étendard de l'ordre: un lion jaune sur un fond rouge.

 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:11:21.