Montégaux



En cinquante ans passés au service de la famille de Catalde, je n'ai jamais vu un seigneur se désintéresser autant de Montégaux que le jeune Maxime! Pourtant, la ville est agréable et ses habitants honnêtes et francs. Et c'est surtout un lieu clé de l'histoire des Terres du Nord, avec tout ce qui lie la Ville à Deslan Kamin!
Je crois que jamais le seigneur Maxime n'y a mis les pieds! Pourtant, il est si agréable de se promener dans la ville, l'été, simplement pour flâner ou pour se rendre à la petite bibliothèque de la ville. Enfin, il semblerait que je ne puisse rien y faire.
Extrait d'une lettre du Sénéchal Godrain au barde Loène :

Statut :
Ville du Barragostais.
Qui dirige :
Maxime de Catalde (hm NB B8), Baron du Kahan. Ce jeune noble a un tempérament d'artiste et s'affirme comme un musicien doué. Sa beauté n'a d'égal que son désintérêt pour sa Baronnie (en dehors du Château familial, le Château de Catalde). Il succède à son père, Redgar de Catalde, décédé en 471 Ep.IV. Maxime préfère laisser les bourgmestres et les gouverneurs s'occuper de représenter ses intérêts, ce qui lui laisse du temps pour se consacrer aux arts.
Qui dirige réellement :
Le vieux Sénéchal Godrain, déjà à ce poste du temps de Redgar de Catalde, gère toutes les affaires courantes de la baronnie et donc de la ville de Montégaux. Mais il ne réside pas sur place, et les fonctions d'administration, de justice et de collecte d'impôts sont à la charge du prévôt local, appelé Manas (hm LN M8, profil Homme de Loi). C'est un homme sévère qui effectue son travail avec zèle, mais sans cruauté, en appliquant simplement les lois à la lettre. Bien qu'il a peu d'amis en ville, force est de constater qu'il gère la ville avec une rare efficacité. Il réside à l'étage du petit musée dédié à Deslan Kamin, en face de la caserne. Il utilise ses capacités pour faire la lumière sur les affaires nébuleuses. En effet, il était autrefois homme de loi, ces magiciens errants faisant appliquer les droits de l'Empereur dans les royaumes. Mais il s'est tellement attaché aux Terres du Nord qu'il a préféré démissionner et se trouver un poste dans le royaume.
Population :
La ville de Montégaux abrite désormais plus de 1300 âmes. Ce chiffre comprend cependant les fermes alentours et les hameaux les plus reculés, et non pas le nombre d'habitants étant tranquillement installés à l'abri derrière l'enceinte de défense.
Nom des habitants :
Les habitants de Montégaux se nomment les Montégalois.
Principaux produits :
La ville de Montégaux fait le commerce de nombreux produits agricoles, quelques chèvres ainsi que des moutons. On trouve également des carrières de pierre aux alentours de Montégaux.
Boutiques d'équipements :
Complètes en été, partielles en hiver. Les magasins locaux sont assez prospères grâce au passage de nombreux voyageurs, mais la tranquillité de l'hiver rend leurs stocks moins importants (et de moins bonne qualité).
Forces Armées :
La garnison régulière est composée d'une petite centaine d'hommes, dont une dizaines de cavaliers légers (avec lance de cavalier légère) et une vingtaines d'archers de guerre (ils ont des grands arcs de guerre). Le gros des troupes est composé de fantassins (avec masses de fantassins). Tous les soldats possèdent l'équipement suivants : cottes de mailles, dague, épée large et bouclier moyen (sauf pour les archers). Le chef de la garnison est le Capitaine Lordat (hm LB G7) un soldat de métier bien entraîné, aidé du sergent Oloms (hm LB G5). On trouve aussi 3 caporaux G3 dans la garnison. L'ensemble de la ville est protégée par une enceinte en bois de plus d'un mètre cinquante, surélevée par un mur de pierre d'un mètre de haut. Il y a également 2 entrées : l'entrée ouest, qui permet de rejoindre la grande route menant à Barragosta, et l'entrée Est, qui permet d'emprunter, un peu plus loin, les chemins menants aux Hauts-Plateaux du Cor.
Mages notables :
En dehors de Manas, on trouve deux autres magiciens d'une puissance suffisante pour être mentionnés ici :
  • Naglus (hm NB M9, S : Histoire Locale) est le bibliothécaire de la ville de Montégaux. C'est également un sage en histoire des Terres du Nord, sa spécialité étant bien sûr Deslan Kamin. C'est un véritable passionné du héros, il est capable d'en parler pendant des heures. En dehors de cela, il est très compétent en temps que bibliothécaire et aime faciliter les recherches de ses confrères.
  • Dryfrak (hm LM M(C)7) est un vieil homme méchant qui vit seul depuis des années. Il ne semble intéressé que par contacter d'étranges créatures et espère un jour pouvoir contacter une créature venue d'un autre plan... Heureusement, atteint d'une paralysie de la jambe gauche depuis sa naissance, il n'a jamais pu s'éloigner de Montégaux et n'a donc jamais eu les possibilités d'accroître sa puissance et de trouver de nouveaux sorts.
Culte notables :
  • L'Atre Eternel, temple d'Uron : 14 prêtres, 82 suivants. Ce temple est le plus grand lieu de culte de Montégaux. Qualtran Destrak (hm LB P10) est le dirigeant de ce temple. Le bâtiment est d'un style moderne et se dresse majestueusement au centre de la ville.
  • Le Cercle des Vents, Temple de Xamidi : 6 prêtres, 28 suivants. Ce temple de forme circulaire est dédiée à la déesse du Climat. Son dirigeant est Olgak Restrin (hm CB P9).
  • Le Temple de la Charrue, chapelle de Styga : 5 prêtres, 41 suivants. Ce petit temple est le lieu de culte de la plupart des paysans des alentours.
Guildes de roublards et de voleurs notables :
Aucune. La ville est assez paisible et de trop petite taille pour vraiment abriter un regroupement de roublards conséquent. Les seuls voleurs de la ville sont le plus souvent des solitaires qui tendent à rester très discrets.
Repaire d'aventuriers :
On trouve en tout quatre auberges à Montégaux :
  • Au clair de Marblus (bonne/modérée) une auberge accueillante qui organise de longues veillées presque tout les soirs, autour de jeux locaux ou de jeux de cartes. Sans pouvoir être réellement être appelé casino, cette auberge, tenue par Garltin, un homme d'une quarantaine d'années, est le principal lieu de détente des voyageurs et de la population locale. L'Auberge peut abriter plus d'une quarantaine de clients pour la nuit, et plus de 70 pour la soirée.
  • Le Renard de Montégaux (très bonne/coûteuse) est une auberge de très bonne qualité, appréciée pour son calme et ses délicieux menus. Ryldah, la tenancière, aime dorloter ses clients presque autant que Jam, son renard apprivoisé, véritable mascotte de l'auberge.
  • A la bonne brochette (bonne/modérée), est un petit établissement proche de l'entrée de la ville. L'été, le tenancier, Garkon, installe des grands barbecues sur la terrasse et invite des bardes à venir donner des concerts en plein air. Pour le reste, l'intérieur de l'auberge est simple, mais agréable, et la nourriture, sans être exceptionnelle, est toujours très correcte.
  • La pointe de l'épée (modérée/bon marché) est l'auberge la moins onéreuse de toute la ville. C'est également la plus vaste, puisqu'elle compte près de 35 chambres. Le confort est relatif, les chambres sont spartiates et pas très calme, et il n'existe aucune chambre individuelle. En revanche, on trouve deux dortoirs pouvant chacun accueillir 15 personnes. L'établissement est tenu par 3 frères : Lirigh, Kualar, et Rahmp.
Personnage Importants :
En dehors des personnages précédemment cité, on peut trouver en ville :
  • Mapred le bossu (hm NB V1) est un homme bossu qui passe son temps à arpenter les rues de la ville de Montégaux. Il est connu de tous, et c'est également la mascotte des marchands en tout genre (il paraîtrait que toucher sa bosse porterait bonheur, d'autant plus qu'il prie Shala). Bien qu'étant relativement innoffensif, Mapred est un personnage ô combien estimable pour qui cherche des informations sur quoi que ce soit à Montégaux. C'est un informateur hors pair, qui monnaie bien souvent ses informations contre un bon repas chaud à l'auberge du Renard de Montégaux (la meilleure de la ville, évidemment). C'est un homme simple que beaucoup considère comme un peu benêt, aussi ne font-ils pas preuve de beaucoup de discrétion en sa présence.
  • Mauvrin est un enlumineur très reconnu dans la profession. Son échoppe se trouve en face de la bibliothèque de Montégaux. C'est un homme simple mais très cultivé pour un roturier (il sait lire et écrire plusieurs langues) et qui excelle dans son travail. De nombreux nobles et magiciens sont déjà venus le voir pour lui demander de travailler à plein temps pour eux, mais il se satisfait de son existence paisible à Montégaux.
  • Tirulus (hm NB B8) est la coqueluche de la jeunesse Montégale. C'est un musicien doué, mais surtout un bouffon satirique au possible. Il égratigne souvent la classe dirigeante dans son ensemble, mais sa cible préférée reste Maxime de Catalde, qu'il trouve affable et paresseux.
  • Falania est une jeune femme peintre qui commence à avoir une certaine réputation dans la région. Sa spécialité : les natures mortes. Elle rêve de rencontrer un mécène particulièrement généreux et influent, qui pourrait la présenter à la cour et l'installer à la Capitale.
Eléments remarquables du village :
Un musée, dédié à Deslan Kamin, se trouve au centre de la ville, face à la caserne. On y trouve une fresque relatant les exploits du héros, et des objets divers lui ayant appartenus.
Histoire et Vie Locale :
La ville a été bâtie sur les ruines d'un ancien village fondé par des immigrés Katlériens venus faire fortune de l'autre côté du continent. Très vite, on s'aperçut que le village sur lequel avait été bâtie la ville n'était autre que le village natal de Deslan Kamin, le conquérant qui unifia les Terres Hostiles (voir histoire des Terres du Nord). La ville est donc connue pour cette spécificité. De nombreux voyageurs et prêtres d'Uron s'y rendent pour y passer quelques jours, car non loin de là, on trouve le monastère de Paam, qu'on dit hanté. Passer une nuit à l'intérieur de celui-ci est une épreuve rituelle que tout prêtre d'Uron qui se respecte devrait avoir passée. Perché sur le haut d'une colline à quelques kilomètres de Montégaux, et à quelques volées de flèches des Hauts-Plateaux du Cor, le vieux monastère, presque en ruine, se dresse pourtant fièrement dans l'attente de nouveaux prétendants à l'épreuve. Au pied de la colline, on trouve une petite chapelle d'Uron et une dizaine de prêtres chargés de préparer les gens désirant s'aventurer dans le monastère.
 
 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:09:36.