Les Crimes

Cette dernière catégories regroupent les infractions les plus importantes du " Code Pénal et Civil " des Terres du Nord. Les peines infligées sont généralement très dures (le plus souvent la mort), et le mieux pour les éviter est encore de ne pas commettre de crimes !

Inceste :
L'inceste, pour les habitants des Terres du Nord, compromet la pureté de la race, et déjà à ce seul titre, est passible d'une peine très élevée. Un personne pratiquant un inceste risque d'être fouettée et emprisonnée pendant 8 xurs dans le meilleur des cas, envoyée aux galères pour une durée de 1d3 ans dans le pire des cas. Une castration physique ou magique est également envisageable.
Viol sur mineur :
Une personne reconnue coupable d'un viol sur mineur sera castrée magiquement (ou physiquement si sa culpabilité ne fait aucun doute), les enfants étant considérée comme une richesse dans les Terres du Nord. Un violeur d'enfants peut également être contraint d'effectuer un service militaire dans les corps d'armée les plus durs du royaume pour une durée de 1d8+2 années. Un récidiviste ou un violeur en série pourrait être en plus condamné à 2d6+2 ans de travaux forcés.
Kidnapping d'une personne noble :
Kidnapper un personne noble peut entraîner l'emprisonnement pendant 2d4+1 ans. Si le jury est clément, cette peine peut être transformée en du travail d'intérêt public ou royal, pour la même durée. Si le kidnappeur a des circonstances atténuantes, il pourrait voir sa peine réduite à 1d2 ans.
Hors-la-loi :
Une personne mise hors-la-loi risque gros : capturée, elle pourrait être emprisonnée pour une durée de 3d10 ans, ou encore être réduite en esclavage. Si les crimes de la personne sont nombreux et/ou ont entraîné des morts, le hors-la-loi pourrait être pendu ou décapité sur la place publique, jusqu'à ce que mort s'en suive, bien entendu.
Trahison :
Trahir le royaume ou le souverain des Terres du Nord peut entraîner la mort. Une personne reconnue coupable de trahison ou de félonie sera condamné à être lapidé sur la place publique. A sa mort, son corps est démembré, et sa tête reste exposé sur la place publique pendant une semaine.
Insultes envers le souverain :
Insulter le souverain, en sa présence ou non, est très risqué dans les Terres du Nord. Une personne accusée d'un tel crime risque la torture puis le supplice de la roue. Si le roi est clément, il pourrait se contenter d'exiler le prisonnier ou de l'expulser hors du royaume.
Vol de chevaux/meurtres de chevaux :
Les chevaux étant une richesse importante et un bien commercial très prisé dans les Terres du Nord, et les habitants aimant tellement les chevaux, qu'une personne déclarée coupable de vol de chevaux ou de meurtre délibéré de chevaux sera condamnée à être pendue haut et court jusqu'à ce que mort s'en suive.
Meurtre :
Une personne reconnue coupable de meurtre (mort d'homme sans préméditation) et n'ayant pas de circonstances atténuantes (pas de légitime défense, par exemple) sera condamnée aux arènes pour une durée de 2d3+1 ans.
Notez cependant qu'il est très rare de voir des personnages terminer leur peine en vie... Une personne ayant de fortes circonstances atténuantes pourrait être emprisonnée 1d4 ans ou être placée en liberté surveillée pendant 2d6 ans.
Assassinat :
Une personne reconnue coupable d'assassinat risque l'écartèlement par quatre chevaux, tous lancés dans des directions opposées. Si la personne condamnée a des circonstances atténuantes, elle pourrait simplement être réduite en esclavage jusqu'à ce qu'elle puisse racheter sa condition ou être placé en prison jusqu'à la fin de ses jours.
Commanditer un assassinat :
Une personne ayant commandité un assassinat si la raison d'état ne l'exigeait pas, ou pour son propre intérêt, risque d'être décapité sur la place publique de Barragosta.
Désertion (en temps de guerre) :
Un soldat pris à déserter en pleine période de guerre risque la mort. Si culpabilité et sa lâcheté son prouvée, il sera alors exécuté lors d'un peloton d'exécution composé d'une douzaine d'arbalétriers lourds. Un gradé sera tout d'abord destitué de son rang et de ses titres ; il sera également humilié. Ensuite, sa famille se verra privée de 50% de ses biens et richesses. Enfin, le déserteur gradé sera privé de ses quatre membres, tranchés ou brisés avec ses propres armes. Il est très rare qu'une personne survive à une telle épreuve...
 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:09:50.