La Mandragore

D’après Mes Correspondances de Minerve Colbert :

Cette organisation regroupant notamment des Mages renégats de l’assemblée, ayant à leur solde quelques assassins et informateurs expérimentés, a vu le jour autour de l’année 455 Ep. IV, selon mes informations, sous l’égide d’un mystérieux et puissant mage renégat du nom d’Ilsarlion. Ce dernier avait, pour but, selon toute vraisemblance, de créer un contre-pouvoir à la toute-puissance de l’Assemblée (...).

Ambitieux mais patients, Ilsarlion et sa Mandragore commencèrent à tisser leur toile sur le royaume natal d’Ilsarlion, à savoir nos belles Terres du Nord. Les Mages de la Mandragore, à force de temps, de persuasion, de plans à double détente, commencèrent à s’implanter dans le royaume. Je me souviens que dans les années 466-467 Ep. IV, certains de leurs plans furent révélés au grand jour, et plusieurs groupes d’aventuriers comme la Table d’Argent déjouèrent des complots dans lesquels la Mandragore était personnellement impliquée. A la recherche de l’épée Légendaire de Deslan Kamin ou cherchant à obtenir de puissants ingrédients de sorts à des fins mystérieuses mais très certainement effroyables, la Mandragore subit quelques revers, mais rien qui ne pu la déstabiliser vraiment. Le plus machiavélique était à venir (…).

En effet je situe l’apogée de la Mandragore autour de l’année 470 Ep. IV. Au plus fort de son activité, la guilde de magiciens renégats compta jusqu’à 80 mages expérimentés et des dizaines de sbires à sa solde, selon les rumeurs les plus folles qui courrait à son sujet à l’époque (…).

Selon Saladane Villemaure, avec qui j’ai souvent eu l’occasion de discuter de la Mandragore, l’Assemblée s’est intéressée assez tôt à ses agissements et lui livra une guerre sans merci. Mais la Mandragore était prudente, et dans l’ombre, toujours méthodiquement, elle fomentait alors un projet de coup d’état dans les Terres du Nord (…).

La seconde guerre de l’Empire qui éclata peu après la mort de l’Empereur Telak favorisa nettement l’action de la guilde de mages. En effet, la Guerre détourna l’attention de la Mandragore, feu notre roi Aurel (paix à son âme) s’y rendant avec son armée, laissant ainsi le champ libre à la Mandragore et à ses associés (…).

Pendant toutes ces années, la Mandragore s’était rapprochée de certains barons hostiles au roi, parmi lesquels le Baron Delâtre ou le Baron Kessinton afin de les pousser à se soulever contre le Roi (…).

Une guerre civile éclata en effet en 471 Ep. IV, et sans l’intervention de héros tels les Compagnons du Dragon, la Mandragore et les Barons Renégats se seraient peut-être emparés du pays. La ville de Zamar, notamment, fut particulièrement menacée lorsque le traître Taldon parvint à prendre le contrôle de la ville. Fort heureusement, la ville fut sauvée par les héros de toujours du royaume et grâce à l’intervention du Ki-Rin Alaï , le grand protecteur de Zamar(…).

Pourchassés, leur plan ayant échoué, les Barons Renégats et les têtes pensantes de la Mandragore furent tous exterminés ou emprisonnés avant la fin de l’année 471 Ep. IV. Et plus jamais, on n’entendit parler de la Mandragore et de ses magiciens…

 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:10:39.