Le Dunariar

Il convient de passer par l’est et par Zamar et sa province avant de nous aventurer plus au nord. Cette région est d’aspect bien plus sombre que celle que nous venons de quitter : c’est comme si la nuit y tombait plus tôt... La populace, d’humeur suspicieuse, fait contre mauvaise fortune bon cœur à l’égard des étranger, tout en gardant une certaine retenue vis-à-vis de leurs rapports avec ceux qui ne font pas partie de la « famille ». Plus qu’ailleurs, même dans le nord, les villageois locaux ont une attitude très familiale et ont pour habitude de traiter leurs affaires « en privé » et en toute discrétion. Est-ce pour cette raison que les Plateaux du centre, plus encore que l’Ulthisie du Nord, sont le berceau de la contrebande ? Avec son organisation familiale forte, le crime organisé dans la région n’a rien de comparable avec les brigands de grands chemin des Collines Ulthisiennes, aux actions visibles et brutales : ici, tout se fait dans la plus grande discrétion... en famille, si j’ose dire (...). Mais ne croyez pas que la province se résume à des villages mafieux ou des trafics en tout genre ; par sa position centrale, la province est une plaque tournante du commerce nordiste puisqu’elle permet de relier Ryan avec tout l’Ouest et le Nord du pays (...).

Situation

Situé au centre du pays, d’où leur nom, les Plateaux du Centre sont bordés à l’ouest par l’Irimdar, au sud par les Hauts-Plateaux du Cor et à l’est par le Ryanois. Composé presque exclusivement de plateaux, la province possède une altitude moyenne avoisinant les 130 mètres, mais celle-ci grimpe par endroit à près de 200 mètres. A peu près au centre de la province, on trouve la cité de Zamar, l’ancienne Capitale. Les activités commerciales sont donc principalement tournées vers la grande cité. Même si la ville n’est plus la capitale du royaume, elle reste une puissante capitale provinciale, et attire malheureusement à elle de nombreux tire-laine, malandrins et autres escrocs. De tout temps, la ville a dû lutter contre la corruption, véritable institution de la province. Organisés en familles puissantes, les villages de provinces servent parfois de couverture à des activités illicites. La Rüll (ndt : la mafia naine) a également profité de cette réputation et s’y est considérablement développé, à l’instar de l’Ulthisie Occidentale (...).

Ressources et commerce

La province utilise ses ressources naturelles (fourrures, céréales, minerais, textiles) afin de commercer avec les autres régions. Comme je l’ai expliqué précédemment, la ville jouit d’une position géographique confortable puisqu’il s’agit du point de rencontre des grandes routes menant à Ryan, Carfax et Fang (via Robiane). La région fabrique aussi quelques armes en métal et élève des chevaux d’excellente qualité sur les hauteurs des plateaux (...).

Faune et Flore

Les Plateaux du centre, aussi appelés Dunariar, sont une des seules régions des Terres du Nord à ne pas bénéficier de la douceur de l’Océan, puisque la province ne possède aucune côte. Les Hauts-Plateaux du Cor empêchent également les remontées d’air chaud. Tout ceci concoure à donner à la province un climat continental, où les hivers sont plus rudes qu’ailleurs dans le royaume. La neige tombe fréquemment en Uronor ou en Klnc’kor (...). En été, cependant, la province manquerait cruellement d’eau s’il n’y avait pas le Zamar, ce grand fleuve qui descend jusqu’à la mer. Les Hauts-Plateaux gênent la encore les mouvements d’air et l’été est de ce fait assez sec (...).
Les Plateaux sont ce pendant assez boisés, surtout au sud de la province où les forêts de sapins, juste avant les Haut-Plateaux du Cor, sont légions. On peut y trouver des ours, des cerfs de nombreux sangliers, mais aussi des Trolls, des Ogres et même quelques Géants des Collines. Les agressifs orques des montagnes font parfois des raids jusque dans cette partie de la province. Dans cette même zone, on ne trouve que très peu de créatures sylvestres tels que des elfes ou des dryades, bien qu’on puisse trouver (avec beaucoup de chance) quelques rares sylvaniens (...).
Tout le long du Zamar, on trouve diverses cultures telles que la culture du blé et de quelques légumes. Le Nord, quant à lui, regroupe de nombreuses activités de la province en vertu d’un statut géographique et culturel plus propice aux productions locales. Là où le sud de la province ne produit pour ainsi dire que du bois, on retrouve dans le nord des Plateaux du Centre de nombreux terrains d’élevage. Les animaux élevés sont des moutons, mais aussi des chevaux. Parce que le climat hivernal y est plus difficile qu’ailleurs, les éleveurs de la région ont depuis longtemps fait une spécialité des chevaux robustes et puissants : on trouve dans la région les meilleurs chevaux de trait de tout l’Empire, ainsi que les fameux « Grands Bruns Nordistes », une race de chevaux de guerre lourds à la robe sombre (mais pas noire) qu’on ne présente plus. Bien que leur usage soit relativement limité (qui en voudrait à part l’armée et les nobles ?), la qualité très supérieure de ces chevaux font d’eux la race de chevaux la plus connue du Royaume, et donc de l’Empire (à mon sens, juste devant les non moins célèbres Yanors puis les montures de la famille Shéridan) (...).
Enfin, dans les diverses campagnes de la province, on peut tomber sur de nombreux ateliers de tissage pour la laine ou le textile (...).
 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:10:19.