L'Irimdar

(...) Mais poursuivons à présent notre découverte du royaume en poursuivant plus au nord. La province frontalière du Plateau Barragostais a pour nom l’Irimdar. L’Irimdar est une province comportant un rivage très important, ce qui axe ainsi de nombreuses activités sur la Mer des Exploits et ses produits. Mais l’est de la province est complètement différent, s’élevant un peu en altitude (le reste n’est composé que de plaines) et arrêtant juste avant les plateaux du Centre (...).

Situation

Cette vaste province a pour chef-lieu la ville de Fang. Pourtant, la majeure partie de la province se trouve être au nord-est de la cité portuaire (...). L’Irimdar est une province qui s’étant sur plus de km de long sur km de large. Bordée au nord par les Collines Ulthisiennes, et à l’Est par les Plateaux du Centre, la Province est une région riche en produits locaux ou importés (...).

Ressources et commerce

Fang et sa province jouissent d’une situation exceptionnelle qui leur permet de récolter et de vendre les nombreux produits de la mer (poissons, crustacés, et même un peu de perles) (...). Etant le grand port le plus proche du Landestucker, on trouve également à Fang toutes sortes de bijoux et de pierreries. On fabrique également à Fang et sur la côte les navires du royaume, en utilisant pour cela les matières premières des forêts situés au nord-est de la province ou bien en les faisant venir du Plateau Barragostais (...) Enfin, les plaines de l’Irimdar permettent de faire paître de nombreux moutons afin d’obtenir une laine de bonne qualité. On y cultive également des légumes (poireaux, salades...).

Faune et Flore

L’Irimdar est une région assez classique en ce qui concerne la faune et la flore. On trouve dans les forêts de cette région des chênes et des marronniers, diverses variétés de champignons, des pins, des bouleaux, et également quelques saules. On trouve parfois quelques cerisiers, également. Le voyageur y retrouve tous les animaux typiques d’une forêt d’un climat tempéré, c’est-à-dire sangliers, cerfs, gobelins, hiboux, écureuils, loups, renards, musaraignes, piverts, kobolds, rouges-gorges, pixies, ainsi que quelques rares centaures, ogres ou aigles. Comme vous pouvez vous en rendre compte, les forêts de la provinces sont relativement sûres, bien plus que celles du Plateau Barragostais, pourtant loin d’être les plus dangereuses du royaume (...). La raison de cette tranquillité est la petite taille et la relative rareté des bois dans la province en comparaison des forêts du nord. La taille restreinte empêche les groupes de brigands de s’y dissimuler convenablement et gène l’expansion des groupes de monstres (...) sans compter que le gibier est en nombre trop limité pour nourrir des tribus d’ogres ! ! ! (...) Il est sûr que l’Irimdar n’est pas une province réputée pour la chasse, et ce pour le plus grand plaisir des druides, des rôdeurs et des prêtres de Fresha de la région ! Je vous conseillerai donc, si vous ne connaissez pas la région, de passer un peu de temps à flâner dans les bois ou au bord d’une rivières, car il y a là de splendides balades à faire. (...)
En terme d’irrigation, la partie ouest de la province est fortement plus riche en eau que la partie est. Vous allez voir que la raison de cette inégalité est assez logique : on trouve à l’ouest la Mer des exploits, et nombreux sont les cours d’eau qui s’y déversent, tout en traversant la partie ouest de la province. Ainsi, on retrouve dans cette zone la majeure partie des cultures, tandis que l’est est essentiellement pourvu en bois et en collines (...).
 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:10:08.