L’influence des races dans les Terres du Nord

Les humains et les demi-elfes occupent pratiquement tous les postes à responsabilité du royaume. L’influence des humains est de très loin la plus grande, mais les demi-elfes, grâce à leur intelligence et leur vie plus longue, parviennent souvent à devenir des membres importants de leur communauté. Ils sont pour la plupart très bien acceptés par les humains. On peut trouver des demi-elfes un peu partout dans le royaume et dans la plupart des corps de métiers. Leur proportion augmente cependant fortement dans les métiers des arts et spectacles et chez les artisans.

Les nains ont eux aussi une influence politique et économique assez importante, mais uniquement pour ce qui touche aux ressources du sous-sol et du commerce des boissons alcoolisées. On trouve des nains des montagnes dans les Hauts Plateaux du Cor avec la citadelle de Dalurgak, mais également des nains déracinés dans la Contrée Litigieuse et le Ryanois. On trouve aussi plusieurs communautés de nains des collines dans le Barragostais et en Ulthisie.

Moins nombreux, plus discrets, les Elfes sont beaucoup moins influents dans la vie du royaume. Les elfes des villes occupent principalement des postes religieux, où ils sont présents dans de nombreux clergés, à l’instar des elfes des forêts. On retrouve des villages d’elfes Sylvains dans le Barragostais, l’Irimdar et les Collines Ulthisiennes. Les elfes gris se retrouvent quant à eux surtout dans le Dunariar et vivent presque en autarcie, tout comme les elfes aquatiques, que l’on peut rencontrer sur la côte du Léviathan ou au large du Ryanois.

Les Hobbits, en dehors de la province semi-autonome du Petit Pays, ont quelques colonies implantées à Ryan et à Fanin. Leur rôle politique est des plus limité. Les Petites-gens travaillent dans la restauration et l’hébergement, ainsi que dans l’artisanat (en tant que tailleurs, drapiers, maroquiniers…).

Les Gnomes sont en nombre restreint dans les Terres du Nord. C’est à peine si on en trouve une petite communauté à Ryan. Leur influence politique est quasi-inexistante. Ils se contentent de vivre entre eux non loin des grandes villes, dans l’Est du pays uniquement. Des aventuriers ont autrefois rapporté la présence de gnomes des forêts dans le Barragostais, festoyant avec des Pixies, mais ces affirmations passent pour être sorties tout droit de l’imaginaire de certains mercenaires.

 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:09:24.