La Courtisane



La Courtisane (Barde)

Généralités

Description : La Courtisane, ou Houri dans le monde Arabe, est une femme qui use de ses charmes pour arriver à ses fins. La courtisane est une bardesse particulière ; elle a délaissé ses aptitudes d’étude et de savoir historique pour se pencher sur les comportements humains et en particulier sur ceux des mâles. Au court de son apprentissage elle apprendra tous les " trucs " pour séduire et amener un homme à faire ses quatre volontés.

    La courtisane fréquente uniquement les milieux aisés de la société ; même si elle vient de la rue, ses protectrices lui feront connaître la haute société une fois qu’elle sera présentable. En ce qui concerne les Houris, elles sont en général la propriété de quelque sultan ou richissimes marchands, pour lesquels elles ne sont qu’une esclave un peu particulière. Malgré tout, dans certains cas les courtisanes viennent elles aussi d’un milieu aisé et sont alors des intriguantes très dangereuses pour la santé psychique des mâles.

Pré-requis : Pour être Courtisane ou Houri il faut être une bardesse avec au moins 16 en charisme, 13 en intelligence et 12 en dextérité. Seules les humaines, Elfes et Demi-Elfes peuvent être des courtisanes (ou Houris).

Modification à la classe de barde : Les compétences de voleurs que possède la courtisane sont les suivantes (avec le score de base au premier niveau) :

    Se cacher dans l’ombre: 10%

    Détecter les bruits : 20 %

    Vol à la tire : 10%.

    Lire les langues inconnues: 10%

    Par la suite les 30% du départ sont à répartir normalement ainsi que les 15% par niveau. La compétence grimper a été remplacée par se cacher dans l’ombre, car la courtisane est plus habituée à écouter les conversations camouflée dans l’ombre qu’à faire de l’escalade par-dessus le mur du jardin !

    De plus le charisme d’une courtisane ne se " tire " pas avec les méthodes habituelles. Le charisme des courtisanes est égale à 14 + 1D4 ; auquel il faut ajouter le modificateur de race : +1 pour les demi-Elfes et +2 pour les Elfes.

Armes autorisées : Les armes utilisées par une courtisane sont de petites armes faciles à dissimuler : Arbalète de poing, Couteau, Dague, Fléchettes, Saï, Coupe-chou, Sarbacane, Chausses-trappes, Fronde, Stylet.

Armures autorisées : aucune.

Compétences martiales : Standard, à choisir dans les armes autorisées.

Compétences diverses : Bonus: Danser Ensorceler, Lecture/écriture; Recommandé: Instrument de musique, Chant, Comédie, Poésie, Déguisement, Histoire locale, Collecte d’informations.

Bénéfices spéciaux :

    Séduction : La courtisane peut user de ce pouvoir pour séduire et maintenir sous son charme des mâles des races suivantes: Humains, Elfes, demi-Elfes, Gnomes, Nains, Enèques, Petits-Gens. Pour d’autres races humanoïdes, pouvant être incarnés par les joueurs le MD devrait autoriser l’utilisation du pouvoir ; par contre pour toutes les autres races humanoïdes intelligentes, ceci est laissé à la discrétion du MD.

    Le calcul du pourcentage de réussite, sans jet de sauvegarde pour la victime, est le suivant :

    % = [(niveau de la Courtisane) / (DV de la victime + Modificateur)] X 80.

    Le résultat est toujours arrondi à l’entier inférieur. Les modificateurs peuvent êtres très variés mais voici des exemples de modificateurs :

Modificateur de classe/profil:

  • Cavalier ou Guerrier : +3
  • Voleur ou Barde : +3.
  • Magicien : +4.
  • Clerc ou Druide : +5.
  • Ranger ou Paladin : +7.
  • Moine : +8.
  • Assassin ou Ninja : +5.
  • Barbare : +2.

Modificateur de race :

  • Race différente : -1 à +3 ( " racisme " de la cible).
  • Elfe, demi-Elfe, Enèque: +1.
  • Gnome ou Nains : +2.
  • Orc, Minotaure, etc : -2.

Modificateur de tenue de la courtisane :

  • Normalement vêtue : +1
  • Vêtements provocants : -1
  • Vêtements transparents : -2
  • Nue : -3

Autres modificateurs :

  • La victime est amoureuse de la courtisane : -7
  • La victime est amoureuse de quelqu’un d’autre : +5
  • La victime vit avec quelqu’un d’autre : +3 (1)
  • La victime est mariée : +5 (1)
  • (1) soit l’un soit l’autre

Tous ces modificateurs sont cumulatifs dans leur ensemble. Pour exemple, prenons le cas d’une Houri de 7ème niveau qui souhait séduire un guerrier, humain, célibataire et voyant la houri en tenue légère : soit +3+0+0-2 = +1 ce guerrier est de niveau 4 (seul le DM est au courant) le calcul est le suivant :

    [ (7) / (4+1)] X 80 = 112% soit 100% de réussite (échec sur un 96 ou plus au dé).

Par contre dans le cas d’un Paladin, humain, marié et amoureux de sa femme devant une houris normalement vêtue le modificateur est le suivant : +7+0+5+5+1 soit un modificateur de +18 et le résultat suivant sachant que le Paladin est de 6ème niv. :

    [(7) /(6+18)] X 80 = 23% (déjà plus difficile !)

Le MD est encouragé à utiliser d’autres modificateurs en fonction de certaines situations : effet d’un sort, déguisement, hâte, maladresse, habitudes sexuelles, etc...

Quand la courtisane réussit son jet, la victime est maîtresse de ses actes mais ne se doute en aucun cas d’une manipulation de la part de la courtisane sur sa personne. Dans le cas contraire la victime est considérée sous l’effet d’un sort de Charme-Personne (sauf que l’on ne peut pas l’annuler et qu’il n’y a pas de jet de sauvegarde) ; plus encore la victime est sous le charme et donc l’amour ou au minimum le désir deviennent présents, chez la victime, pour la courtisane. La Courtisane est libre de coucher ou non avec la victime (sauf si la guilde le lui ordonne), mais le MD est invité à autoriser des jets de sauvegarde contre les sorts pour briser la séduction au bout d’un certain nombre de refus (en fonction de la victime) ; de 1 à une infinité de refus (1 pour le dernier des machistes barbares à une infinité pour le plus courtois des Paladins qu’ai porté la terre d’Extrêmia).

Le pourcentage de " chances " de tomber enceinte est de 14% au premier niveau et diminue de 2% par niveau (les guildes de courtisane apprennent à leurs filles les finesses de la technique du calendrier) ; jusqu’à un minimum de 2% au 7ème niveau et au-dessus.

    Détourner l’attention : Par son physique et ses attitudes la courtisane peut détourner l’attention d’un mâle ou d’une femelle (-10%). Les conséquences sont diverses : Perte de l’assiduité à une tache ; une attaque à -4 dans le round pour les victimes ; perte de concentration pour lancer un sort, etc... Dans certains cas les conséquences perdurent dans le temps, dans d’autres, elles sont brèves. Le pourcentage est de 25% au premier niveau et augmenté de 5% par niveau supplémentaire ; le MD pouvant ajouter des bonus ou des malus à la courtisane en fonction de la situation, jusqu’à un maximum de 95% (sur le dé) au-delà c’est toujours un échec. Attention : Il est très difficile de détourner l’attention d’une personne combattant pour sa vie, et le MD devrait donc appliquer un malus en fonction de la cible.

    Magie : La courtisane utilise la table de progression des bardes en ce qui concerne les sorts. A une exception près la courtisane est considérée comme une barde spécialiste en enchantements.

    Les écoles d’Evocation/Invocation et de Nécromancie lui sont interdites, elle bénéficie d’un sort de bonus par niveau de sort quelque soit son niveau. Ce bonus doit être un sort d’Enchantement/Charme. La courtisane reçoit un bonus de +1 à ses jets de sauvegarde contre les sorts de son école. Ces victimes ont un malus de -1 à leurs jets de sauvegarde contre les sorts de son école. Elle reçoit +15% en compréhension des sorts de son école et -15% pour les autres. Pour le reste elle utilise la table de progression du barde et ne peut donc pas apprendre de sort au-delà du 6ème niveau de sort (l’étude de ces sorts ne sont accessibles qu’à des professionnels de la magie !).

    Influencer les réactions : Comme le vrai Barde.

    Limitations spéciales:

    Inspiration : Les courtisanes ne peuvent pas inspirer leur équipe par une musique, chant ou poésie.

    Chant de protection : La courtisane ne peut pas protéger son groupe des attaques musicales ou poétiques.

    Identification : La courtisane ne peut pas identifier les objets magiques.

     

 

 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:22:34.