Le Frère de Bataille



Le Frère de Bataille (Guerrier)

Description : le frère de bataille est un guerrier durement entraîné au maniement des armes dès 8 ans. Dès cet âge, il subit le rite du sang qui consiste à trancher les veines du poignet droit et à mêler son sang avec celui de son meilleur ami.

Le rite du sang est très dangereux, lors de ce rite des sorts sont lancés et si les deux enfants ne sont pas faits pour combattre, alors la magie utilisée pour le rituel est trop puissante et les tuent.

Le frère de bataille ne se bat jamais seul ; à chaque affrontement où il doit participer son frère doit impérativement se joindre à lui.

Si par malheur un des deux frères vient à mourir à cause de l’autre, ce dernier est alors renié de son grade de frère de sang, étant banni de sa tribu ou de son clan s’il vit encore avec ses pairs.

Si le second frère n’est pour rien dans la mort de sa moitié, le survivant ne perd pas son statut et reçoit un tatouage en forme de croix ; Il doit alors s’exiler le temps de trouver un guerrier maniant la même arme que lui et que celui-ci accepte le rite du sang .

Le frère de bataille est toujours habillé dans ces couleurs : violet très foncé, noir, rouge foncé.

Pré-requis : en plus des pré-requis de guerrier standard, un frère de bataille doit avoir 13 en dextérité et 15 en constitution. Notez également qu’il existe des sœur de bataille dans certaines civilisations, mais qu’elles sont cependant bien plus rares.

Rôle : Dans son clan le frère de sang est au dessus de tout grade militaire en vertu de son indépendance lors des combats et aussi du fait que le nombre de frères de bataille est très restreint ; De surcroît, ceux qui survivent assez longtemps deviennent des adversaires redoutables, craints et respectés des autres clans, un peu à la manière des bersekers dans les tribus barbares.

En dehors de son clan, le frère de bataille n’est pas toujours bien vu par la populace ; les gens le prennent parfois pour un disciple d’un quelconque dieu mauvais du fait de son habillement morne, ou encore l’apparition de frères de bataille est souvent vu comme un mauvais présage, un présage de guerre et de massacre, généralement.

Pourtant, les frères de bataille n’ont pas de mal à s’insérer dans le monde extérieur du fait qu’ils viennent en général d’un endroit civilisé.

Races autorisées : seuls les humains et les nains sont autorisés à prendre ce profil ; Les autres races ne sont pas prédisposées pour ce genre de personnage et le style de vie qu’il impose.

Talent secondaire : Le frère de bataille a en talent secondaire l’Endurance, en raison des longues heures d’entraînement qu’il a dû subir depuis son enfance et qu’il subit encore régulièrement.

Compétences martiales : Recommandées : Epée bâtarde, Lance d’armes, Claymore, Marteau de bataille, Hache d’armes, Epée large, Epée à deux mains, Espadon, Hache à deux mains, Marteau de lucerne, Etoile du matin.

Interdites : les Arcs de tous types, Arbalètes de tous types, et toutes les autres armes de jet. Ces armes sont interdites à cause de leur " non convivialité " lors des combats, car les frères de bataille sont généralement des combattants loyaux qui trouvent les armes de jet inefficaces, déloyales et totalement inesthétiques.

Compétences diverses : en bonus : Endurance, du fait de leur entraînement, et Course parce qu’un frère de bataille veut toujours arriver en premier lors du contact avec l’adversaire (ils emploient souvent les charges pour arriver à ce but).

Recommandées : Combat sauvage, Commandement, Forge d’armes, Jeûne, Sommeil rapide, Respiration lente.

Equipement : Le frère de bataille commence avec une arme de qualité supérieure (+1 au toucher OU aux dégâts); cette arme doit être l’arme dont il est spécialiste . Il n’a aucune contrainte pour le reste de son équipement.

Bénéfices spéciaux : lorsque les frères de bataille combattent ensemble ils reçoivent un bonus de +1 au toucher, car le simple fait pour un frère de bataille de se battre avec son semblable le rend heureux. De surcroît, il a mis au point, après toutes ces années passées à s’entraîner avec son " frère ", des techniques de combat et des enchaînements qui ne fonctionnent qu’avec son compagnon.

Le frère de bataille reçoit également un bonus supplémentaire de +1 au toucher lorsqu’il manie l’arme dont il est spécialiste et s’il combat avec son alter-ego.

Lors des combats les adversaires du frère de bataille subissent un malus de –1 à leurs jets de sauvegarde car lorsqu’un frère de bataille se bat il a toujours un rictus de joie sur son visage et pousse parfois de sinistres ricanement. De surcroît, si les deux frères combattent ensemble, ce malus passe à –2, car il n’en apparaissent que plus redoutables, tant leur complicité et leur complémentarité sont grandes. Ces malus ne s’appliquent qu’aux ennemis dans un rayon de 3 m. A l’inverse, lorsqu’ils combattent ensemble, les frères de bataille ont un bonus de +1 à leurs jets de sauvegarde contre la peur et les sorts affectant l’esprit, car ils se sentent mutuellement rassurés par la présence de leur frère.

Limitations spéciales :

Un frère de bataille peut se spécialiser comme un guerrier standard, mais ne peut se spécialiser que dans une seule arme.

Un frère de bataille doit avoir un alignement loyal. En revanche, même si beaucoup d’entre eux sont bons, ce n’est en aucun cas une obligation. Malgré son alignement loyal, le frère de bataille est mal perçu par la population, et sa façon de s’habiller ne plaide pas en sa faveur ; le frère de baille souffre donc d’un malus de –2 à la réaction.

Si l’un des deux frères meurt l’autre doit quitter son clan et partir à la recherche d’un nouveau frère. Dans tous les cas, lorsque son frère meurt, un frère de bataille doit réussir un jet de sauvegarde contre la mort magique : si le jet réussit, le frère survivant est si triste qu’il subit un –1 à tous ses tests de caractéristiques et à ses jet d’attaque pendant 1d6 xurs. Si le jet échoue, le personnage est si affecté qu’il ne peut pas partir en aventure pendant 2d6+1 xurs, et souffre du malus précédent pendant la même durée. Il doit également réussir un jet de choc métabolique, ou s’évanouir instantanément, tant la douleur qui l’afflige est grande. A ce moment, si un test de constitution échoue, le frère de bataille survivant meurt sur le coup.

Pendant, les 2 heures suivant la mort de son frère, le survivant est si affecté qu’il souffre des effets d’un sort de Désespoir (voir Emotion, sort de mage niveau 4). Si la cause de la mort de son compagnon est une créature physique, le frère de bataille ravale un temps sa douleur et bénéficie d’un bonus de +4 au toucher et aux dégâts contre le ou les meurtriers de son frère. Dévoré par la rage, il souffre cependant d’un malus de –4 à sa CA (celle-ci ne pouvant évidemment dépasser 10). Il ne souffre du désespoir que lorsque les meurtriers de son frère sont morts à leur tour.

Options de richesse : le frère de bataille commence sa carrière avec 4d4x10 po qu’il peut dépenser comme il le désire.

 

 

 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:22:59.