Le Hors-la-loi



Le Hors-la-loi (Barde)

Qualifications : Pour survivre dans les bas-fonds criminels, le hors-la-loi doit être physiquement plus adapté que les autres bardes. Il doit avoir un minimum de 12 en force et de 14 en dextérité. Le hors-la-loi est un criminel, et ne peut donc être d’un alignement loyal. Il se recrute parmi les humains, les elfes et les gnomes. Les hobbits peuvent choisir ce profil, mais sont limités au 12ème niveau. Comme pour les autres hobbit, il ne peuvent pas lancer de sort, mais bénéficient d'une résistance spéciale aux sorts qu’ils " connaissent " (voir le Manuel Complet du Barde pour les règles).

Description : le barde hors-la-loi est plus enclin au vol que les autres membres de sa profession. Contrairement à eux, il ne se contente pas de l’art pour l’art ou du simple plaisir de réaliser quelque chose, il a besoin de sensations fortes. Même lors d’un simple cambriolage, il est prêt à tous les excès pour sentir l’adrénaline le submerger. Certains hors-la-loi vont jusqu’à signer, de manière symbolique, leurs exploits pour le simple plaisir de jouer au chat et à la souris avec la justice.

Le hors-la-loi met tous ses talents à contribution pour gagner de l’argent et échapper à la justice. Un entraînement et une pratique constante lui permettent de développer ses talents de voleur bien au-delà de ce que peuvent faire les autres bardes, tandis que les notions de magie qu’il maîtrise peuvent faire la différence entre la réussite d’un casse ou la capture. Ces capacités, ajoutées au soutient du peuple (qui a tout à gagner des exploits d’un généreux hors-la-loi), lui permettent parfois de surpasser son alter ego voleur.

Rôle : le hors-la-loi est parfois un cambrioleur travaillant pour son seul profit au sein d’une guilde de voleurs. Plus rarement il est membre d’un groupe de bandits. Dans la majorité des cas, il est un voleur solitaire qui n’est loyal qu’envers lui-même. C’est d’autant plus vrai s’il est d’alignement bon, qui vole les riches pour donner au pauvres. Le mauvais volera aussi bien les riches que les pauvres, mais ne donnera rien à personne.

En général toléré par les guildes de voleurs, même celles qui n’apprécient guère les autres bardes, le hors-la-loi est souvent considéré comme une petite frappe, un voleur de second plan. Les guildes les plus puissantes sont au contraire soucieuses de faire entrer dans leur rang un hors-la-loi talentueux, ne serait-ce que pour obtenir une part de ses gains. Mais avec l’instabilité qui le caractérise, il ne sera jamais très à l’aise dans une organisation aussi rigide et hiérarchisée qu’une guilde. De plus, cette dernière n’appréciera sans doute pas son amour du risque gratuit.

Compétences martiales : le hors-la-loi peut manier n’importe quelle arme.

Compétences diverses :

Bonus : Déguisement, Baratin, Collecte d’information.

Recommandées : Estimation, Mendicité, Contrefaçon, Utilisation des cordes, Observation, Saut, Balluchonnage, Pose de collets, Funambulisme, Filature.

Equipement : De nombreux hors-la-loi possèdent un nécessaire de crochetage et d’autres équipements normalement réservés au voleur. Du fait de ses activités, nécessitant agilité et vitesse, le hors-la-loi est handicapé par des armures rigides, la brigandine est donc l’armure la plus lourde qu’il puisse porter.

Bénéfices spéciaux :

Répertoire du voleur : le hors-la-loi compte bien plus sur ses talents de voleur pour gagner qu’un barde classique. Il est donc dans son intérêt de s’évertuer à apprendre autant que possible de telles techniques. A sa création, le personnage hors-la-loi doit choisir, comme talent en bonus, un talent de voleur non possédé par les bardes (parmi les talents suivants : crocheter les serrures, trouver/désamorcer les pièges, cacher dans l’ombre, mouvements silencieux). Dix points y sont assignés. Une fois choisi, ce talent ne peut plus être changé.

Utilisation accrue : le hors-la-loi a bien plus d’opportunités d’utilisation de ses talents qu’un autre barde, et de ce fait, y progresse bien plus vite. Au premier niveau, le hors-la-loi dispose de 35 points (au lieu de 20) à partager entre ses talents de voleur et à chaque fois qu’il gagne un niveau, il gagne 20 points supplémentaires (au lieu de 15). Toutes les autres règles d’évolution s’appliquent normalement.

Contacts dans les bas-fonds : Etant plus affranchi que les autres bardes, le hors-la-loi est expert dans l’art de dégoter des contacts dans la pègre locale. Une heure passée dans une taverne interlope et 4 ou 5 pièces d’or pour payer à boire ou des renseignement lui permettent de rencontrer un membre de la guilde locale (généralement un voleur niveau 1-4). Ce contact peut le conduire à d’autres criminels, l’introduire dans la guilde du lieu, échanger des informations sur des " emplois " possibles, voire même s’occuper du recel d’objets volés.

Divertissement : Combinant le chant, la musique, les légendes et les histoires paillardes, le hors-la-loi sait amuser, et par ce biais il tente souvent d’influencer son entourage. Cette capacité fonctionne comme le talent de vrai barde " influencer les réactions ".

Restrictions spéciales : Le barde hors-la-loi ne peut conserver plus de richesses qu’il ne peut en transporter.

 

 
 
 Haut de page - Accueil (C)Extrêmia 2000 - Tous droits réservés - Mis à jour le August 21 2003 09:23:12.